Coll.part

Coll.part. c'est l'univers pétillant de Nina Raeber, créatrice d'objets basée à Lausanne en Suisse. Sa curiosité et son appétit de découvertes l'ont menée dans de nombreux points du globe. Elle a fondé coll.part. en 2003 lors d'un long séjour au Cambodge. Les collections évoluent et se diversifient au gré des rencontres, des voyages, des envies...

 

Coll.part. valorise et offre une seconde vie à un matériau en le transformant. Coll.Part fait de l’upcycling : Processus de conversion de matériaux récupérés ou d’objets devenus inutiles en nouveaux produits avec une grande exigence esthétique et une meilleure valeur environnementale.


L’humain est au centre de ses valeurs mais le matériau est le point de départ de chacune de leurs collections. Ces matières racontent des bribes d’histoires, un mode de vie, une culture, un dépaysement. Ils ont suscité une envie de revalorisation de ce que nous ne considérons pas : les déchets, les usés, les utilisés, les rebuts. Les matières usagées ont aussi l’avantage d’être uniques, d’amener des variations de couleurs et de motifs qui donnent leur identité aux collections de Coll.Part.


Deux collections se côtoient :


Lausanne-Phnom Penh
Des piscicultures du Mekong aux centres urbains européens, ces sacs d'aliments pour poissons aux imprimés exotiques sont remaniés en accessoires colorés qui égaient les bras ou les intérieurs d’un parfum de voyage. Ce sont des compagnons du quotidien doués d’un grand sens pratique. L'atelier de fabrication est certifié "commerce équitable" et travaille en priorité à la réinsertion professionnelle de femmes victimes de trafic humain.


Lausanne-Ouagadougou
Des sacs de riz et de ciment sont glanés sur les marchés du Burkina Faso et transformés en cabas aux motifs décalés, drôles et colorés. Vous trouverez peut-être un peu de poussière au fond de votre cabas comme les quelques grains de sable tombés au fond de la valise lors des vacances à la mer.


Le partenaire de Coll.Part au Burkina Faso est un jeune couturier indépendant très débrouillard. Sa production pour Coll.part. lui permet de former deux autres jeunes et de s’assurer un revenu. Pour l’instant, il travaille sans électricité mais Coll.Part prévoit une installation dans un local « en dur » qui lui permettrait de se brancher à l’électricité et améliorerait considérablement son confort de travail.

Les Articles de ce créateur :

Pas de produit pour cette marque.