De retour à Marrakech, la Ville Rouge du Maroc

Publié le 30/08/2015

De retour à Marrakech après un an et demi, je suis de plus en plus enchantée par cette ville, son dynamisme, son artisanat encore si présent, la gentillesse et l'accueil des Marrakchis, sa cuisine qui se réinvente...

J'ai eu la chance d'être accueillie chaleureusement par Taieb et Bouchra dans le Riad Saboune, le riad d'un Français prénommé Alain, rencontré lors de mon précédent voyage à Marrakech. Un Français qui reproduit l'hospitalité marocaine à sa façon ! 

Je revenais à Marrakech pour sélectionner et acheter des tapis berbères. Je suis retournée voir mon fournisseur préféré dans la médina. J'ai pris mon temps et ai passé une journée entière à sélectionner une trentaine de tapis marocains d'une grande variété. Au Maroc, il existe 600 tribus berbères (voir la carte des tribus du Maroc) et presque autant de sortes de tapis ! Chaque tribu utilise une technique de noeud et des motifs différents. Autant vous dire qu'il faudrait une vie pour comprendre toute la complexité et l'art qui se cache derrière ces tapis !

J'ai choisi principalement des tapis Azilal, du nom d'une région rurale, du centre du Maroc, entre Moyen-Atlas et Haut-Atlas. Ce sont des tapis majoritairement en laine, avec des motifs en coton. Les tapis Azilal possède des couleurs très flashy, voire du fluo ! Des tapis pop et tellement modernes !

J'ai également sélectionné, bien entendu, des tapis boucharouettes, qui sont, eux, fabriqués dans tout le Maroc, à partir de bouts de tissus recyclés. Mais je vous en ai déjà parlé...

Saviez-vous que ce sont uniquement les femmes qui tissent les tapis sur des métiers à tisser verticaux ? Les hommes tissent les plaids en laine ou en coton, avec ou sans pompons, sur des métiers à tisser horizontaux. Je vous ai également ramené de Marrakech ces beaux plaids bruts à pompons (enfin, je les fais produire sur mesure et je vais les recevoir à la fin du mois de septembre). 

Voici quelques photos-souvenirs de ce séjour à Marrakech :

 
Sur la route entre l'aéroport Ménara et la Médina


Le Riad Saboune où j'étais hébergé


La terrasse du Riad Saboune avec ses beaux cactus...


Les hommes berbères tissent les plaids marocains sur des métiers à tisser horizontaux.


Explosion de couleurs des coussins kilim vintage dans le souk de Marrakech


Quelques clichés du Riad Yima dans la médina de Marrakech, près de la place des épices, avec quelques oeuvres en métal recyclé de l'artiste marocain pop art Hassan Hajjaj. Malheureusement, le riad était en travaux quand j'y suis passée en août 2015.


J'espère que ces instantanés vous auront donné envie de découvrir cette magnifique ville !

Virginie Boillet

 

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire