As'art

Depuis 1991, As’art se consacre au développement de l’artisanat de pays en voie de développement en respectant les principes du développement durable : préservation de l’environnement (empreinte écologique minimale), équité sociale (bonnes conditions de travail, rémunération des artisans supérieure à la moyenne), gestion durable (pérennité des partenariats, sauvegarde des savoir-faire), en adaptant les produits à la demande occidentale (design, stylisme) et en mettant en œuvre une démarche qualité permanente.

asart artisanat d'afrique

PRESERVATION DE L'ENVIRONNEMENT
As'art utilise des matières sans impact ou avec des impacts positifs sur l’environnement : pierre (Kenya), bois (exclusivement du bois mort pour les essences précieuses ou semi-précieuses / Mozambique, Kenya, Afrique du Sud), calebasse (Kenya), fibres végétales (Colombie), matériaux de récupération (papier, plastique, métal, etc. / Afrique du Sud), etc. As'art utilise du papier et du plastique récupérés pour l’emballage et le calage des objets (totalité de nos importations du Kenya, par exemple).
As'art récupère des caisses en carton pour le transport à l’importation (totalité de nos importations du Kenya, par exemple) et pour la livraison vers ses clients.


EQUITE SOCIALE
As'art veille au respect de bonnes conditions de travail et à une rémunération supérieure à la rémunération moyenne en usage dans le pays. Par exemple, les artisans kenyans salariés travaillent 40 heures par semaine, bénéficient d’une couverture sociale et de congés payés. Les heures supplémentaires sont payées 150% du taux horaire normal. Un employé sans qualification perçoit un salaire supérieur de 42% au salaire minimum kenyan. Il soutient des structures artisanales de tous types : artisans individuels, coopératives, micro-sociétés, ONG, projets d’insertion de personnes défavorisées ou séropositives, etc.


GESTION DURABLE
As'art a établi des relations de partenariat sur le long terme. Par exemple, leur partenaire à Nairobi est le même depuis le début du projet en 1992.
Il préserve et valorise les savoir-faire locaux :
vannerie (Afrique du Sud, Colombie), travail de la calebasse (Kenya), première plante domestiquée en Afrique et menacée de disparition, tissage (Afrique de l’Ouest), sculpture (bois, pierre), tournage du bois (Mozambique).

Les Articles de ce créateur :